• La Sega Saturn est la 6ème console du constructeur Japonais SEGA et la cinquième commercialisée à l'échelle mondiale. D'une architecture complexe, ses trois processeurs graphiques puissants sont capables de générer des graphismes 2D d'une richesse encore jamais vu sur la génération 16 bits précedentes ( seule la Neo Geo d'SNK sortie en 1991 propose des softs supérieurs aux 16 bits ) ainsi que de solides capacités pour faire tourner des jeux en 3D totales ou partielles, ce qui permettait en 1994 de découvrir une nouvelle façon de jouer. Lancée en grande pompe au Japon le 22 Novembre 1994, La Saturn n'est pas la première console de cinquième génération à être apparue sur le marché. En effet, la 3DO sous licence Panasonic, Goldstar et Sanyo est disponible depuis le mois d'octobre 1993 au USA et en Europe et depuis mars 1994 au Japon ainsi que la Jaguar d'Atari sortie au USA en Novembre 1993 et lancée au Japon la veille de la Saturn, le 21 Novembre 1994. Elle sera aussi confrontée à la Playstation de Sony qui sera disponible en décembre 1994 au Japon et la Nintendo 64 qui arrivera bien plus tardivement en juin 1996.

     

    LES CAPACITES DE LA BÊTE :

     

    • 8 processeurs :
    • Contrôleur graphique 32 bits : VDP 1
    • Contrôleur CD-Rom et décompression : VDP 2
    • Contrôleur son : Motorola 68EC000 à 11.3 MHz 
    • DSP son : Yamaha FH1 24bits à 22,6 MHz
    • Mémoire principale : 2 Mo (16 Mb)
    • Mémoire vidéo : 1,54 Mo
    • Cache vidéo du CD-Rom : 540 ko
    • Mémoire morte (BIOS) : 512 ko
    • Tampon Graphique : 2×256Ko de frame buffer et 512 ko de cache texture.
    • Capacité graphique : 320×240, 640×240 et 720×576 (images fixes MPEG) en 16 millions de couleurs, jusqu'à 60 images par seconde. La console peut générer jusqu'à 200 000polygones texturés par seconde et 500 000 polygones ombrés face pleine par seconde. Et jusqu'à 300 000 polygones texturés par seconde et 750 000 polygones ombrés face pleine par seconde en utilisant les capacités du processeur sonore.
    • Mémoire audio : 540 ko
    • Support média : CD-Rom 2× (transfert de 320 kilooctets par seconde), port service 32 bits, Compatible CD+G, CD+EG, CD Single (8 cm), Photo CD, Video CD, EBook et Digital Karaoke.
    • Entrées/Sorties : Port série de communication haute vitesse, port interne d'expansion 32 bits, port interne Multi AV pour un adaptateur vidéo CD facultatif (pour le MPEG), entrée Vidéo/Stéréo (Standard), S-Vidéo Compatible (facultatif), RGB Compatible (facultatif), HD TV Compatible (facultatif) et deux ports pour contrôleurs analogiques.
    • Périphériques : cartouche de sauvegarde de 512 kbit et jusqu'à 4 Mo, cartouche RAM de 1 à 4 Mo, joypads analogiques, volant, carte de décompression MPEG-1, manette pour la course de chevaux, twin stick (pour le jeu Virtual On), pêche, souris...
    • Dimensions : 260mmX230mmX83mm

     

    LES VERSIONS :

    SEGA SATURN JAPONAISE :

    Model 1(1994/1996): De couleur grise, elle est la première à être commercialisée, les boutons Power et Reset sont ovales, de couleurs bleus et le bouton Open, rectangulaire, lui aussi de couleur bleu. une led verte indiquant que la console et sous-tension apparaît sous la bande de plastique brillant sur le coin face de la machine et une  led rouge d'access clignote lors des chargements. Le logo Sega et Sega Saturn sont indiqué sur le capot du lecteur de CD respectivement en gris foncé et en gris argenté. Le pad reprend grosso-modo la forme du pad Megadrive mais en plus petit, plus ergonomique et surtout en plastique de meilleur qualité. 9 boutons le composent, un start au milieu, et 8 de commandes dont deux L et  R sur les côté. le bouton start et L et R sont du même bleu vif que les boutons de la console et les boutons A,B,C ainsi que la croix directionnelle en gris foncé. les boutons X,Y,Z eux sont parme. le logo Sega Apparait en gris sur le pad.

     

    Model 2 (1996/1999) : Composé d'un seul plastique, de couleur blanche, elle reprend les même dimensions et l'esthétique que le model 1. Néanmoins, il existe quelques différences notoires. La led "power" est désormais ronde et visible même lorsque la machine est éteinte, elle est toujours verte. La led d'access, elle, a disparu. les boutons Power et Reset sont désormais rond et gris. le bouton Open est rectangulaire mais plus petit que sur le model un et de couleur Fushia. l'inscription Sega Saturn se trouve désormais sur le côté haut du capot du lecteur CD, et le logo Sega en façade. Le pad est le même, seul les couleurs changent. le bouton A est Vert, le B, jaune et le C, bleu. les boutons L et R ainsi que le start, de même rose fushia que le bouton open de la console. le bouton X,Y,Z et la croix directionnelle sont gris. plutôt esthétique, cette version de la Saturn a malheureusement tendance à jaunir avec le temps. une version a été commercialisé pour Toys 'russ avec la silhouette de Sonic sur le capot de la machine.

     

    Skeleton (1998/1999) : Identique au model 2, elle possède une coque entièrement transparente légèrement fumé. l'inscription "this is cool" slogan publicitaire de la Saturn Japonaise est inscrite sur la partie basse du capot. le Pad est similaire au model 2, dans le même plastique transparent que la console. le coloris des boutons est similaire au model 2. Elle a été commercialisé en édition limité a 50000 exemplaires.

     

     



    Skeleton Derby Stallion (1999/2000) : Similaire à la skeleton "this is cool" elle se différencie par un fumé vert et par le fait que l'inscription "this is cool" a disparu. Plus surprenant, le logo Sega a lui aussi disparu, seul l'inscription Sega Saturn en blanc apparait comme identifiant de la machine. Le pad est identique à la première Skeleton sauf que son plastique est de la même couleur que la machine. Fabrique en édition limité a 30000 exemplaires, elle a été massivement importée vers l'Europe et les USA. 

     

    Vsaturn Model 1 (1994/1996) : Similaire au model 1 de Sega, elle est de la même couleur. Le plastique frontal ou sont incrusté les bouton Power, Reset et OPen n'est plus brillant mais matt, de même seul le bouton Power est bleu, les boutons open et reset sont noirs. Les leds Power et Access sont visibles. les inscriptions Sega et Sega Saturn ont disparu au profit de l'inscription V Saturn, et Victor en violet. Le logo "planète" lui reste le même. La console intègre la carte MPEG qui permet de lire les videos CD. Le pad est identique au model 1 de Sega, seul le logo Victor est en lieu et place lu logo Sega.

     

    VSaturn Model 2 (1996/1998) : Identique au model 2, il se différencie par la couleur de la carosserie. Il est ici gris claire et gris plus foncé à la base. le boutons Power est parme, open, fushia, et Reset, turquoise. Les inscriptions Victor et V Saturn sont a la même place que le model 1. La console intègre toujours la carte MPEG. Le pad est similaire au model 2 de Sega dans la couleur des boutons, le pad lui est en plastique Gris, de la couleur de la machine.

     

     

    HI Saturn model 1 (1995/1996): Identique au model 1 de Sega, la console est de couleur noire, les boutons Power, Open et Reset sont gris clairs. le logo Hitachi et Hi Saturn sont inscrit sur le capot du lecteur CD. Le pad est identique aux autres versions saufs que les boutons A,B et C sont noirs et X,Y,Z ainsi que L et R sont gris clairs. Hitachi a aussi sortie un module Karaoke qui se branche à la Hi Saturn.

     

     

    HI Saturn model 2 (1996/1998) : Identique au model 2, cette Hi Saturn reprend les couleurs du model 2 Européen, noir, led verte, Boutons gris. Seule les inscriptions Hitachi et Hi Saturn font la différence. Le pad est entièrement noir.

     

     

     

     

     

    Hi Saturn Navy (1995) : Complètement différente des models 1 ou 2, la Hi Saturn Navy a été intégralement repensé. De capacité technique égal, il est possible de connecter à son port cartouche, un petit écran LCD, avec possibilité de transformer la console en GPS, d'autant que la machine peut se brancher à l'allume cigare ! . Intéressant aussi l'outil Karaoke d' Hitachi est directement intégré à la machine. le Pad lui est similaire à celui des autres versions de la Saturn. Distribué en édition limitée, elle est aussi la plus chère.

     

    SEGA SATURN COREE DU SUD : 

    Samsung Saturn (1995/1997) : En plus des versions Sega, l'industriel Samsung distribue lui aussi un model sous licence. D'apparence similaire au model 1, la Samsung Saturn est noire, les inscription Samsung Saturn et Samsung sont visibles sur le capot du lecteur CD. Une des particularités du model Samsung est la totale inutilité du bouton Reset. Bien que présent ce bouton ne fonctionne pas. De même la led rouge de l'access existe mais ne fonctionne pas ... Le pad est lui noir comme le model 2 de la Hi Saturn. Samsung n'a jamais commercialisé un model 2.

     

    SEGA SATURN USA :

    Sega Saturn model 1 (1995/1996): Identique au model 1 japonais, elle est de couleur noire, y compris les boutons. La grande différence vient du pad, plus gros, plus carré il semble avoir été complétement redéssiné pour les versions occidentales. le logo Sega Saturn apparait sur le pad.

     

     

    Sega Saturn Model 2 (1996/1998) : Similaire au model 2 japonais, elle est entièrement noire, boutons y compris, le pad est similaire au model japonais, entièrement noir aussi.

     

     

     

    SEGA SATURN EUROPEENNE :

    Sega Saturn model 1 (1995/1996) : Identique au model 1 Américain, y compris le pad. 

     

     

     

     

     

    Sega Saturn Model 2 (1996/1998) : Similaire au model 2 Américain, à la différence que les boutons Power, Open et Reset sont gris clairs comme le model 2 de la Hi Saturn.

     

     

     

     

     

    SEGA SATURN ASIE :

    Sega Saturn blanche (1996/2000): Dernier continent ou la Saturn a été distribué officiellement, elle est blanche pour le reste du marché asiatique (Hong Kong, Chine, Philippines, Thailande mais aussi Corée du Sud en plus du model Samsung). cette version permet un passage en 50 et 60 HTZ.

     


    SEGA SATURN BRESILIENNE : 


    Commercialisée par Techtoys, le Brésil s'est vu distribuer plusieurs versions de la Sega Saturn, les versions américaines déjà,  mais aussi la Saturn model 2 Blanche ainsi qu'un modèle skeleton. Elle était distribué dans les magasins Brésiliens jusqu'en 2002 ! 

     

    LA SATURN EN CHIFFRE : 

    Au 1er Janvier 1999, Sega a écoulé 10 millions de Saturn dans le monde, 6.5 millions au Japon, 2 millions sur le marché Américain et 1.5 millions en Europe. En comparaison, à la même période, Sony est largement en tête du marché avec 43 millions de Playstation vendues essentiellement en occident. Avec 8 millions de machines au Japon, la différence avec la Saturn n'est pas si parlante, et la 32 bits de Sega a été un adversaire de taille. Nintendo avec sa 64 lui n'affiche "que" 15 millions de machines dont à peine plus de 2 millions au Japon, un bel échec de Nintendo dans son pays natal sachant que jusque là, la firme du plombier affichait un casi monopole insolent sur l'archipel avec ses précédentes machines. Ceci étant, il ne faut pas oublier que la N64 est apparu sur le marché tardivement en 1996. La Saturn parait donc largué par apport à la Playstation comme tout le reste du marché d'ailleurs, néanmoins il en est pas de même par apport à Nintendo et particulièrement au Japon. Il est aussi intéressant de comparer les chiffres de ventes aux challengers du début comme Atari ou la 3DO. De ce côté la Saturn s'en tire haut la main, presque 5 fois plus que la 3DO malgré le nombre de fabricants, entre 2 et 3 millions d'unités pour la consoles de Panasonic, Gold Star et Sanyo, 40 fois plus que la Jaguar d'Atari qui ne s'est vendue qu'a 250000 exemplaires et 10 fois plus que la Neo Geo, 1 million d'unités malgré une commercialisation très longue et les qualités indéniables de la console. Il serait inexacte de croire que ces 3 consoles sont anecdotiques, ces fabriquants, présents sur le marché vidéoludique depuis longtemps avaient les mêmes motivations de domination du marché que Sega, Sony ou Nintendo et leurs machines respectives ont bénéficiées d'une commercialisation mondiale. 

     

    Même si il est évident que la Saturn n'a pas comblée les espoirs de ses géniteurs en matière de rentabilité, la 32 bits de Sega a néanmoins eu une présence active dans la bataille des consoles de 5ème génération. Si l'on compare les résultats de la Saturn aux résultats des autres consoles de la marque, la 32 bits fait jeu égal avec la Dreamcast et la Master System, seule la Megadrive marque le pas avec 40 millions de machines vendues, néanmoins il faut aussi préciser que la Megadrive ou Genesis aux USA a bénéficié d'un soutiens plus long. Quoi qu'il en soit, la Saturn en revanche est la seule à s'être imposée au Japon. Même si Sega était et est toujours un acteur incontournable de l'industrie du jeu vidéo, la firme n'a jamais été leader du marché des consoles de salon, pas plus avec la Saturn qu'avec ses autres machines, de quoi relativiser quelques peu le bilan de la 32 bits.

     

    ET LES JEUX MAINTENANT :

    Là encore, une chose que l'on ne peut pas reprocher à la Saturn, c'est bien sa ludothèque, la plus fournie de toutes les consoles de la marque et aussi par apport à ses concurrentes, Playstation mis à part. 1057 softs en version japonaises sont disponibles et 1118 si on inclus les exclusivités PAL et US. C'est presque 4 fois plus que la Nintendo 64 qui peine a proposer 400 titres. Nintendo fait moins encore que les 584 titres de la Neo Geo. Etonnant que le manque de titres criant de la 64 bits de Nintendo n'ai pas été pointé du doigt par la presse spécialisée, censée être des professionnelles du jeu vidéo, alors que les plaintes sur le manque de sortie officielle de la Saturn étaient monnaie courante et ce dans un manque total d'objectivité, hors, y compris sur le marché PAL, pourtant bête noire de Sega, la Saturn a vu 241 titres officiels sur un laps de commercialisation de seulement 4 ans soit, 60 titres par an contre seulement 239 softs pour la Nintendo 64 sur 6 ans soit 40 titres par an ! La 3DO affiche 214 jeux à l'echelle mondiale et la Jaguar 82 softs. Forcément rien de comparable avec la Playstation de Sony qui en 10 ans de commercialisation a vu sortir plus de 6000 titres dans le monde. Loin de vouloir entrer dans un débat sur la qualité des jeux de la 32 bits de Sony face à celle de Sega, d'autant que mon avis sur la question est déjà tranché, il se trouve que le nombre d'invendus de la console de Sony ( surement pour des raisons de qualités justement .... enfin je dis ça, je dis rien ... ) ont saturés le marché des jeux videos d'occasions et poussé le CESA a mettre en place l'opération "No Resale". Les jeux Saturn eux en moyenne se sont toujours mieux écoulés. 

     

     

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique